Gilets Jaunes, Syndicalisme et Entreprise

Il faut bien avouer qu’il est extrêmement compliqué pour nous, en tant qu’organisation syndicale, de nous exprimer sur le mouvement des Gilets Jaunes. Compliqué, mais à nos yeux, indispensable !

Compliqué de nous exprimer, en tout premier lieu, parce qu’on ne nous l’a pas demandé. Ce mouvement spontané de citoyens se veut indépendant des partis politiques et des syndicats. Une intervention de notre part dans ce conflit, tant qu’elle ne sera pas sollicitée, ne pourra qu’engendrer de la suspicion et prendre le risque d’être taxée de récupération ou de manipulation.

Compliqué également parce que ce conflit a démarré et pris corps en dehors du monde de l’entreprise et donc en dehors du champ d’action habituel des syndicats.

Mais indispensable d’en parler pourtant, parce que dans sa forme actuelle et compte tenu des blocages auxquels se trouve confrontée la société française, ce mouvement interpelle la CFTC sur ses « valeurs fondatrices » :

Lire la suite

La performance…oui…mais à quel prix !

Ces dernières années, la CFTC a accompagné les mesures prises par la Direction pour redresser PSA. Les collaborateurs, attachés à leur entreprise, œuvrant pour relever les défis qui leurs étaient fixés…jusqu’à permettre aujourd’hui d’afficher un niveau de profitabilité record…avec un ratio masse salariale sur CA inférieure à 11% (ratio « bench » de référence).

Lire la suite

Publié dans l’Express : Chez PSA, montée de la grogne sur les conditions de travail et les salaires

L’interview de représentants de la CFTC par l’AFP a été publiée par l’Express. Un extrait de l’article vous est présenté ci-dessous.

Paris, 9 nov 2018 – Plusieurs syndicats de PSA réclament une amélioration des conditions de travail et des rémunérations, en dénonçant au sein du constructeur automobile français une quête de la performance coûteuse sur le plan humain.

L’ambiance est très lourde, nous sommes devenus une entreprise où seulement compte la performance économique“, s’inquiète Franck Don, de la CFTC (5e syndicat), auprès de l’AFP.

Lire la suite

Faut-il avoir peur ?

Le 3 octobre dernier, le parlement européen votait plusieurs dispositions fixant le cap de la réduction des émissions de CO2 de l’industrie automobile à l’horizon 2025 / 2030. Les objectifs fixés ont, par la suite, été très légèrement revus à la baisse, lors de la négociation entre les différents ministres des états membres : Lire la suite

Transformation du Groupe : au risque de la rupture !

En 2014, notre Groupe, perdait 200 millions d’euros par mois et mettait en place un plan de survie qui avait obtenu le soutien de la CFTC. Il s’agissait de redresser le Groupe, mais aussi de garantir qu’une telle situation de crise ne se reproduise pas. Cela passait par l’abaissement du point mort, (point à partir duquel PSA équilibre ses comptes et commence à faire des bénéfices), à 2 millions de véhicules. A cette fin, PSA mettait en place la réduction drastique des effectifs (de la masse salariale), et donc du ratio Coûts salariaux/Chiffre d’affaires. Les objectifs affichés ont conduit aux plans de départs volontaires que nous connaissons encore aujourd’hui (DAEC). Lire la suite

DAEC 2018. Au risque de l’overdose ?

Communication interne ou externe oblige, vous avez vraisemblablement compris aujourd’hui, que la mise en œuvre, en 2018, d’un dispositif de type « Rupture Collective Conventionnelle » (RCC) n’allait pas changer grand-chose chez PSA.

Les mesures du DAEC 2017 vont être reprises en 2018 (à partir de février), avec quelques ajustements financièrement positifs. Et cela, dans un nouvel enrobage administratif (la RCC), sans conséquences particulières pour les salariés. Vous en trouverez le détail sur le site ici.

Lire la suite