DAEC 2018. Au risque de l’overdose ?

Communication interne ou externe oblige, vous avez vraisemblablement compris aujourd’hui, que la mise en œuvre, en 2018, d’un dispositif de type « Rupture Collective Conventionnelle » (RCC) n’allait pas changer grand-chose chez PSA.

Les mesures du DAEC 2017 vont être reprises en 2018 (à partir de février), avec quelques ajustements financièrement positifs. Et cela, dans un nouvel enrobage administratif (la RCC), sans conséquences particulières pour les salariés. Vous en trouverez le détail sur le site ici.

Lire la suite

Des perspectives d’embauches pour 2018

A l’occasion de la réunion de négociation du 9 janvier sur un plan 2018 de départs volontaires, la Direction de PSA nous a notamment présenté le bilan des recrutements de 2017 et ses perspectives pour 2018. Le frémissement constaté en 2017 se renforce en 2018  (cf. ci-dessous). C’est, pour la CFTC, encore insuffisant au regard du nombre d’intérimaires sur nos sites de production, mais, ne boudons pas notre plaisir, les choses vont dans le bon sens :

Lire la suite

Rupture Conventionnelle Collective PSA : présentation du Plan 2018

Ce matin avait lieu la première séance de négociation concernant les mesures du DAEC 2018 (Dispositif d’Adéquation des Emplois et des Compétences). Avec comme particularité cette année d’inclure ce dispositif dans un nouveau cadre légal, celui  de la Rupture Conventionnelle Collective. Les mesures qui sont proposées à la négociation pour 2018, sont très proches de celles que nous avons connues ces dernières années. Et comme pour les plans précédents, sous réserve de signature d’un accord, l’éligibilité aux mesures resterait rattachée à la classification des métiers exercés, et bien sûr, à la stricte initiative du salarié, sur la base du volontariat. Certaines des mesures d’accompagnement pourraient être améliorées, d’autres sont simplement reconduites. Dans le détail, les mesures proposées sont les suivantes :

Lire la suite

Complémentaire santé : l’heure du choix pour les salariés

 

Le remboursement des frais médicaux au travers des différents dispositifs nationaux (CPAM régime général, régime local,…) ou des dispositifs souscrits par l’intermédiaire de l’employeur, ne sont pas des plus simples à appréhender. Nous ne nous risquerons pas ici d’en expliquer les mécanismes en détail.

Pourtant, en cette fin d’année 2017, il va vous falloir faire un choix qui ne sera pas sans impact sur votre pouvoir d’achat. Il nous a donc paru indispensable de vous fournir quelques éléments d’explications, pour vous aider à prendre la « bonne décision » au regard de votre situation personnelle. Lire la suite

Acquisition d’Opel par le Groupe PSA : une « opportunité intéressante » pour les organisations syndicales

COMMUNIQUE DE PRESSE

Après la levée des interrogations sur les conséquences sociales, les signataires du NEC pourraient se déclarer prêts à accompagner cette opportunité.  

FO, la CFE-CGC, la CFDT, la CFTC et le SIA-GSEA voient dans le projet d’acquisition d’Opel par le groupe PSA une opportunité à saisir. Ces organisations réformistes représentent plus de 80% des salariés du groupe. Conformément aux accords négociés et signés sur l’emploi et la compétitivité, elles sont les garantes du maintien de l’emploi sur l’ensemble du territoire. En conséquence, elles font part de leur ouverture d’esprit à ce projet extrêmement complexe dans lequel Opel et Vauxhall recouvreront leurs racines européennes. Elles soulignent qu’un CCE consacré à ce sujet devra se tenir prochainement et elles demanderont à la direction de présenter des éléments détaillés pour confirmer la viabilité du projet d’acquisition et d’apporter des garanties sur les conséquences stratégiques, économiques et sociales de ce projet. Dès lors, les organisations réformistes pourraient officialiser leur soutien  à ce projet. La co-gestion et la co-construction ont leur place pour écrire l’avenir du groupe. Les organisations syndicales réformistes souhaitent d’ores et déjà la bienvenue aux partenaires allemand, anglais et espagnol.

Lire la suite

Montant de l’intéressement PSA

Le montant minimum de l’intéressement, pour un salarié à plein temps présent toute l’année chez PSA, sera de 2175 € brut (hors CSG/CRDS) soit 2001 € net !

Les notifications individuelles seront transmises aux salariés dès le 28 mars.

Il n’y aura pas de versement au titre de la participation (présence d’un déficit fiscal), c’est donc bien la totalité de la somme qui pourra être débloquée en cas de réponse positive de votre part, avant le 20 avril (réponse par courrier aux bulletins d’option) ou le 21 avril (réponses sur le site de Natixis).

Lire la suite

Négociations salariales 2017 : 1,6%

Hier se tenait la deuxième réunion de négociation salariale.

Le cadrage est fixé par l’accord signé en juillet (NEC) à 1% au-dessus de l’inflation. Comme nous pouvions le redouter, la Direction n’a pas voulu cette année aller au-delà de ce cadre, et cela malgré les bons résultats prévisibles du Groupe en 2016 (résultats qui seront annoncés le 23 février). L’indice INSEE qui compare le mois de décembre 2016 à celui de décembre 2015 est de 0,6%, l’enveloppe budgétaires consacrée au augmentations salariale est donc fixé à 1,6%. Restait donc à fixer :

  • La répartition de cette enveloppe pour chaque catégorie sociaux professionnelles, entre les augmentations générales (AG) et les augmentations individuelles (AI).
  • Le planning de distribution des AG et AI

Après 4 heures de négociation et deux interruptions de séances le résultat est le suivant :

Lire la suite

Négociation salariale 2017 – Nouvel Elan pour la Croissance ?

Le 8 juillet 2016, 5 organisations syndicales s’engageaient dans l’accompagnement du plan « Push to Pass » en apposant leurs signatures au bas d’un accord intitulé « Construire ensemble l’avenir du Groupe : un Nouvel Elan pour la Croissance » (NEC)

En donnant notre accord à la mise en œuvre de ce plan, nous validions à la fois, l’analyse des risques qui perdurent pour le Groupe PSA, et les défis qu’ils restent à relever pour assurer sa croissance et donc fiabiliser son redressement. Mais accepter ce plan triennal c’était aussi parier qu’en « faisant gagner l’entreprise » nous ferions gagner tous ses salariés.

Par “faire gagner les salariés”, il faut comprendre, notamment :

  • Maintenir des emplois en France (embauche de 1000 CDI, 6000 emplois jeunes…)
  • Leur assurer des gains substantiels de pouvoir d’achat au travers des trois dispositifs que sont, les augmentations de salaires, les primes sur objectifs (PVG) et l’amélioration du dispositif d’intéressement.

Bien sûr, puisqu’il s’agissait d’une négociation avec une Direction de PSA « dans son rôle », le texte signé n’était pas complètement à la hauteur de nos espérances. Mais puisque nous l’avons signé, c’est que nous avons pu considérer qu’il allait dans le bon sens.

Au chapitre pouvoir d’achat, le NCS précise que “l’évolution salariale se fera à un niveau de 1% au-dessus de l’inflation“, mais aussi que des négociations annuelles seront engagées chaque année sur la période du plan.

C’est dans ce contexte que se sont engagées le 24 janvier dernier les négociations 2017.

Lire la suite